Elric le champion

 :: Administration :: Recensement Universel :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Carte d'Identification
Berrys: 274 500
Niveau: 16/70
Experience: 28/650
Dim 25 Fév - 19:44
Messages : 25
Localisation : East Blue
Métier / Grade : Charpentier
Voir le profil de l'utilisateur
Elric




« Roar !»

NomInconnu
Prénom(s) Elric
SurnomChampion
Âge34 ans
Mer d'OrigineEast Blue
Lieu de NaissanceUn village d'East Blue
CampGouvernement mondial
MétierCharpentier
Fruit Du démonAucun

Style de Combat •  Catch et Rokushiki

Armes •  Des griffes factices en acier.

MON HISTOIRE


Cette histoire commença sur une île banale d’East Blue, son nom n'avait aucune importance. Une discussion entre père et fils avait lieu dans une cachette du gouvernement à l'abri des regards.

-Non père ! Je refuse de suivre, le même chemin que toi !


- Mon Fils, écoute-moi ! Une chance comme celle-ci ne se représentera pas deux fois, je te supplie de vouloir accepter la proposition.


L'honneur d'une famille était en jeu, deux hommes se battaient pour leur conviction. L'un voulait un avenir meilleur pour son fils, l'autre voulait poursuivre son rêve. Mais qui avait raison et qui avait tort ? La discussion avait lieu autour d'une table, le père avait avec lui deux de ses subordonnés. Ils restaient immobiles sans dire un mot, le fils continua de refuser la proposition de rejoindre le gouvernement. Le rêve du gamin était tout autre, lui il voulait devenir un champion. Mais pas n'importe quel champion. Un champion de catch réputé pour son incroyable puissance et sa virilité. Alors, la négociation fut terminée. Le père souffla en réprimandant son fils, les autres agents s'étaient placés aux côtés du père. Il se leva de la chaise, puis mit son chapeau correctement. Il ouvrit la porte de la maisonnette, avant de partir avec ses hommes, il disait à son fils.

- De toute manière, tu le sais mieux que moi. Tu es fait pour ce travail, si un jour nous estimons que nous avons besoin d'un gaillard dans ton genre. Nous te recontacterons de toute façon, tu deviendras un membre du Cipher Pol tu as subi un entraînement rigoureux pour ça.


À peine la porte claquée, Elric frappa du poing sur la table en bois. Il n'était plus un enfant, après avoir entendu de telles paroles, surtout de la part de celui qu'il respectait le plus au monde le fit souffrir. Ce jour-là Elric décida de poursuivre son objectif jusqu'au bout, même s'il devait mourir sur le ring. Il prouverait à son père qu'il était capable de réussir.


Quelques années plus tard :


-Mesdames et Messieurs ! J'ai l'immense honneur de vous présenter des combats titanesques qui vont avoir lieu ce soir, éloignez les enfants. Je vous rappelle que tout accident n'est pas de notre faute, si vous êtes blessé ou même tuer durant les combats, c'est de votre faute !


Sur une île d'East Blue, se déroula tous les ans des combats en tout genre. On avait surnommé cette île, l'île des champions. Un tournoi eut lieu tous les ans, tous les styles de combat furent permis. Même les armes étaient autorisées dans certains cas, il était injuste de priver un sabreur de son sabre. C'était comme si on interdisait à un boxeur d'utiliser ses poings, il y avait trois règles importantes dans le tournoi.

1) Il était interdit de saisir ou d'agripper les parties sensibles.
2) Si l'un des deux combattants déclare forfait, le combat s’arrête automatiquement. Si l'autre concurrent ne respecte pas cette règle, il serait disqualifié.
3) La plus importante de toutes les règles, interdiction, et cela, messieurs, je vous le répète. Il était interdit de tuer ou même de faire preuve d'obscénité durant les combats, nous avons une certaine réputation à tenir.
Bons, les premiers combats vont commençaient. Seuls les meilleurs combattants de leur catégorie, auront le droit de représenter leur dōjō. Ce tournoi fut connu de tous dans la région a force de le pratiquer tout les ans, même les marines participaient au tournoi. Les concurrents étaient nerveux, ils étaient dans la salle d'attente. Certains se rongeaient les ongles et d'autre essayaient de se rassurait, mais parmi ces trouillards, il y avait un homme. Un homme plutôt calme de nature et sûr de lui, il avait les bras croisés. Une allure de vainqueur, mais surtout il savait qu'il allait remporter ce tournoi d'amateur.

*Ding




Une cloche venait de sonnait, c'était le début des hostilités. Tous les combattants entrèrent sur le ring, devant eux se trouvait une foule immense dans les tribunes. Des nobles étaient présents. Tous les combattants furent alignés devant les tribunes, certains faisait montrait leurs muscles et d'autres prenaient des poses ridicules. Le champion quant à lui, restait les bras croisés sans dire un mot. Tous les concurrents étaient interrogés par le présentateur, il y avait une belle bande de ringard et de prétentieux.

- Monsieur, vous êtes le challenger de ce tournoi que pensiez vous de vos concurrents ?


Le challenger cette année, fut un certain Rapace. Certaines rumeurs disaient qu'il avait des pouvoirs étranges, comment notre champion allait pouvoir le vaincre ?

-Pardon !? Des concurrents, je ne vois ici qu'une bande de flemmards et de perdant !


- C'est une réponse claire du challenger, je rappelle que monsieur Rapace a déjà gagné trois fois le tournoi.


Le champion prit le micro du présentateur, il hurlait si fort dedans que le public s'était calmé. Il pointa son doigt en direction du Rapace, ce dernier était impressionné par son audace.

- Je suis le champion ! Je suis celui qui va te démolir toi et ta réputation, je ne sais pas quel genre de pouvoir tu crois avoir reçus. Mais je peux te dire qu'ils te seront inutiles face à moi ! Roar !


Fou de rage le Rapace répliqua avec arrogance.

- Petit arriviste ! Je te prends ici et maintenant !


Les deux combattants étaient prêts à se battre pour leur honneur, la foule était en délire une fois de plus. Le présentateur descendit du ring et sonna la cloche.

De nombreux combats inintéressants, passèrent sous les yeux d'Elric. Il observa à peine les combats, il bâilla de fatigue. Le Rapace quant à lui regarda attentivement les mouvements de ses futurs adversaires, Champion s'allongeait par terre les bras derrière la tête et s'endormit. On pouvait entendre les autres concurrents critiquer le Champion, mais ce dernier dormait profondément. Une bulle de morve sortit de son nez, il ronflait si fort qu'il déconcentrait les autres participants. Après quelques combats et quelques pauses bien méritée, le premier combat de notre champion était arrivé. Il était réveillé de force par son adversaire, il le secouait dans tous les sens. Il ouvrit un œil, puis se releva et hurla en s'étirant. Il entra sur le ring, son adversaire était énervé et serra les poings. Le présentateur sonna la cloche, Champion resta immobile toujours à moitié endormi.

- Yah !


*Zbaf


L'adversaire avait donné un coup de poing dans le visage du Champion, la foule hurla de plaisir. Mais le poing de l'adversaire n'avait même pas fait reculer Elric d'un seul pas, il recula impressionnait devant le Champion. Elric ouvrit un œil et disait avec un sourire arrogant.

-Ma résistance est supérieure à la normale. Roar !


Le style de l'adversaire fut celui d'un boxeur, son punch efficace n'avait pas réussi a faire reculer Elric. Mais il tenta quand même le coup, il tournait autour du champion est le frappait de toutes ses forces à multiples reprises. Le champion ouvrit les deux yeux et regardait son adversaire complètement déconcerté. Elric leva son pied droit et lui porta un coup de pied d'une rare violence qui l'envoya hors du ring. Il vint de remporter son premier combat avec une facilité déconcertante, le Rapace transpirait de peur et ne croyait pas ce qui venait de voir. Elric sortit vainqueur du premier combat.

Le deuxième adversaire d'Elric fut un demi-géant, Elric observait la taille de son adversaire. Puis il se mit à rire, en provoquant son adversaire Elric pensé le déstabilisait. Le combat du Rapace avait été rapide, il avait vaincu son adversaire, mais il fut blessé dans le combat. Il ne restait que quatre concurrents encore en lice, le combat d'Elric arriva enfin après une pause bien méritée. Les deux combattants rentraient sur le ring, le Champion était en pleine forme. Le demi-géant lui était en colère après Elric, à peine que la cloche sonna. Le demi-géant donna un coup de poing en plein milieu du ring, le Champion eu le temps de  sauter dans les airs avant que le coup ne touche le sol. Le demi-géant était très lent, il regardait Elric qui s'était mit face au soleil. Le demi-géant fut aveuglé, il mit ses mains devant ses yeux. Quelle grave erreur, Elric utilisa une technique peu banale. Il disparut subitement, il arriva aux pieds du demi-géant, il saisissait le pied gauche du géant, puis réussi à le faire tomber à terre. Elric en profita pour le saisir par la jambe droite, puis il le fit sortir du ring . Il lança violemment le demi-géant hors du ring, il s'écrasa dans les tribunes sans faire de mort. Il vint de remporter sa seconde victoire, le Rapace tremblait de peur à l'idée d'affronter Elric. Mais son orgueil l'empêcha de renoncer à la victoire, le combat du Rapace avait cette fois-ci était plus dur que l'autre. Il perdit la mobilité de son bras droit, Elric regarda avec mépris le Rapace.
Le dernier combat arriva, le Rapace se tenait prêt au combat. Champion quant à lui affichait un sourire hautain, la cloche avait à peine sonné que le Rapace sorti des lames de ses poches. Ce n'était pas interdit, il lançait les lames si vîtes et si fort que les spectateurs n'arrivaient pas à percevoir ses mouvements. Après 30 seconde de lancer de couteaux, le Rapace tomba de fatigue sur les genoux. Elric réussit à esquivé tous les couteaux, le Rapace l'avait complètement raté, en réalité il était nul, Elric n'avait même pas bouger, les couteaux étaient parti dans tous les sens. Champion couru subitement pour arriver devant lui, ce dernier refusa d'admettre sa défaite. Elric lui avait saisi le crâne, il montrait aux tribunes leur soi-disant champion. Puis avant de le jeté a l'extérieure du ring, il dit au Rapace.

-Tu vois t'es attaques n'avait aucune chance contre moi ! Roar !


Il lança d'une main son adversaire sans aucune pitié sur le bureau du présentateur, le tournoi fut terminé. Elric remporta le championnat, il  reçu la ceinture du Champion de l'île en récompense.

A la fin du tournoi :


Des hommes habillés en noire étaient venus féliciter Elric pour sa victoire, mais ils avaient aussi une mauvaise nouvelle à lui annoncer. Son père perdit la vie durant une mission, Elric était devenu fou de rage. Il brisa tout ce qui l'entourait, mais pour le calmer les hommes qui appartenaient au gouvernement. Lui remettait une lettre de son père, Elric lisait la lettre. Des larmes coulaient de son masque, les dernières volontés de son père étaient de faire d'Elric un agent du Cipher Pol. Il n'avait pas encore réussi son rêve, devenir un champion, mais il savait qu'il devait sa réussite à son père et à ses entraînements. Pour honorer sa mémoire, Elric  rejoint le Cipher Pol.


CARACTÈRE

Le champion comme il aimait se faire appeler, était un homme cruel et assez arrogant durant ses combats. Du fait de son caractère arrogant et violent, Champion ne félicitait pas ses adversaires lorsque ceux-ci parvenaient à l'égratigner ou quand ils lui avaient porté une attaque inattendue. Il leur annonçait simplement qu'ils venaient de réduire leur durée de vie. Le champion possédait également un caractère taquin. Il aimait s'amuser avec ses adversaires et prendre du plaisir à les faire souffrir. Sadique, il se délectait de la douleur qu'il infligeait aux autres et montrait des signes de déception lorsque ses opposants n'étaient pas à la hauteur de ces attentes. Le champion était aussi connu pour être le genre de personne qui utilisait la force et la violence plutôt que son cerveau. Il était peu futé, malgré son sadisme, Champion n'hésitait pas à vouloir éliminer rapidement son adversaire si celui-ci le mettait en rage. Il avait tendance à perdre rapidement patience et à se mettre en colère s'il se sentait mit dans une mauvaise posture.

En ce qui concernait ses amis, il était plutôt du genre à vouloir les laisser se débrouiller. Si un homme n'était assez fort pour survivre, le Champion n'avait aucune estime pour lui. Il allait même dans la logique de la loi de la jungle, seul les plus forts avait le droit de survivre. Il n'était pas protecteur avec ses hommes, il laissait le sale boulot à ces derniers. Mais quand un vrai challenge arrivait, seul le Champion pouvait régler le problème. Il était respecté dans le Cipher Pol, il avait quartier libre dans tout East Blue. La justice était pour lui, la seule réponse à cette période de trouble. Il devait se montrer plus cruel et plus puissants que les menaces de ce monde, pour lui seul la force pure était synonyme de justice. Sans puissance et volonté d'acier, la justice ne tiendrait pas le coup dans cette période.

Voilà, en gros le caractère du champion. Il aimait la justice bien plus que sa propre vie, il se battait chaque jour pour qu'elle puisse s'entendre sur le monde. Il était toujours prêt au combat, aucun lâche n'avait sa place dans le Cipher Pol. Si un homme n'avait pas de courage, le champion le laisserait derrière lui. Il finissait à chaque fois ses phrases par un " Roar !", il ne pouvait pas s'empêcher de le faire. Il adorait les tigres, au point de vouloir en devenir un.

PHYSIQUE


Elric avait un physique extraordinaire, c'était un homme peu commun. En effet il mesurait plus de trois mètres de haut, trois mètres dix pour être plus précis. Il avait une carrure de catcheur, c'était une grosse brute sans cervelle. Son apparence en faisait reculer plus d'uns, son caractère convenait parfaitement à son physique. Finalement, Elric n'était qu'une grosse brute sans cervelle, entant que brute, il avait ses points forts. Comme ses jambes qui étaient particulièrement musclées, ses bras n'avaient rien a envié à ses jambes. Il pouvait arracher un arbre sans difficulté rien qu'avec la force de ses bras, il avait des muscles assez impressionnant pour un humain. Je ne dirais pas qu'ils seraient comparables à ceux d'un géant, mais ce n'était pas loin. Il avait un torse parfait, des pectoraux imposants. Des abdominaux bien formés, avec une silhouette gracieuse.

Pour son visage, il était caché par un masque de tigre. En dessous du masque, ce trouvait son plus grand déshonneur, il avait reçu durant un entraînement avec son père une cicatrice à l'œil droit. Il n'était pas borgne, mais c'était pour lui une grande honte. D'avoir été faible au point de garder un souvenir douloureux, il avait les yeux verts avec des cernes sous les mirettes. Des sourcils assez fins, une barbe de trois jours avec des dents jaunes. Il avait aussi une bouche en cœur, un nez de boxeur. Il était cassé avec deux bosses dessus, des oreilles assez grandes. Il avait les cheveux en bataille, ils étaient de couleurs noires. Tous ses poils étaient noirs de toute façon, il n'avait pas de pilosité sur le torse. Ni en dessous des bras, seul son visage était recouvert de poil.

Il portait de grandes bottes noires, avec un collant bleu avec des traits noirs dessus. Il avait toujours sur lui un slip noir aussi, enfaîte il avait deux slips. Un slip sous le collant et un autre dessus, tout deux étaient noires. Il avait des bracelets blancs aux poignets, une cape avec des rayures de tigre jaune et noir à l'extérieur. Mais rouge à l'intérieur. Le masque maintenant. Il portait un masque de tigre, de couleur jaune avec des rayures noires. Des yeux orange avec des oreilles en pointe, des crocs sortaient de sa gueule, ils étaient de couleur blanche. S'était de vrai crocs de tigre qu'il avait mis à la place des factices, il avait aussi des ongles tranchants comme des rasoirs au bout de ses doigts.

Quelques années plus tard :



Le temps était nuageux, des vagues insolentes frappait le navire. Sur ce navire, se trouvait des hommes, armée de courage et de patience au service de la justice. Le navire voguait sur les flots, un homme était sur la tête de proue en forme de tête de loup. Il avait un masque de tigre et une apparence imposante, il faisait face au vent, le vent caressait sa peau virile. Les soldats étaient derrière lui en position de garde à vous, une dizaine d'hommes avec des costumes noirs et des chapeaux melon armée de fusils et de sabre a leur ceinture, ils étaient en attente des ordres de leur chef. Un vieux qui boitait avec une canne, arrivait devant la tête de proue et se mettait a hurlé.

- Elric ! Descend tout de suite de ma tète de proue !


L'homme énervé hurlait de colère.

- Roar ! Capitaine, occupez-vous de votre navire.


Le capitaine du navire, marmonnait dans sa barbe. Il était parti vérifier la position du navire, avec un cigare mâchonné au coin de sa bouche et une haleine atroce. Tout d'un coup, une voix stridente s'était fait entendre.

- Terre ! Terre en vue !


Elric l'homme au masque de tigre, ordonnait à ses hommes de se tenir prêt a débarqué sur l'île. Shadrack un aspirant du Cipher Pol 5, au même rang qu'Elric, faisait un petit récapitulatif de la mission.

- Messieurs ! Voilà j'ai votre attention, notre mission au CP cinq comme vous le savait. C'est de venir en aide aux îles du gouvernement sans base de la marine, donc ils n'ont aucune protection contre les criminels et autre pirate. Je rappelle les faits, un équipage de pirate de seconde zone a débarqué en début d'après-midi sur l'île en question. Nous ne savons pas encore s'ils sont de passage ou s'ils comptaient piller l'île ni combien ils sont, donc je propose en stratégie la num...


- Roar !


- Heu... Un problème Elr...


- Roar ! On ne leur fonce dedans qu'à mon signal, pas de pitié pour les criminels !


Les soldats levaient leur sabre en l'air, puis hurlaient avec Elric. Shadrack mettait sa main devant son casque, il marmonnait " Pff... C'est toujours pareil avec lui, on ne peu jamais parler." Le navire touchait enfin terre ferme, le capitaine du navire, un vieillard fatigué, demandait à Elric de faire vite.

- Roar ! Tu ne viens pas papy !?


- Ooh ! Ce n'est plus de mon âge, gamin bruyant. Allez ouste ! Faites votre mission, j'espère que vous n'allez pas revenir salir mon bateau.


Elric posait le premier son pied sur la terre ferme, le second était Shadrack. Les soldats descendaient les uns derrières les autres fusils à la main, tous étaient derrière Elric et Shadrack.


Le groupe de soldats étaient face à deux falaises, un chemin conduisait au village, le chemin était entre les deux falaises. Elric avança avec ses hommes, le capitaine du bateau faisait de grand coucou au soldat ironiquement, il disait a voix haute " Bon débarra !" Shadrack regardait les alentours. Arrivé devant le chemin qui mène au village, Elric voulu passer en premier comme à son habitude.

- Attends... Shadrack mit sa main sur le torse d'Elric. ...Je sens quelque chose, je n'aime pas cette ambiance.


- Roar ! Comment ça, ce serait un piège !


Shadrack se mit devant Elric puis toucha le sol, tous reculaient. Elric et les soldats se demandaient qu'est ce que faisait Shadrack, il examinait les alentours.

-Trouvé.


Elric se gratta le nez et hocha la tête . Shadrack montre avec son index un fil invisible à l'œil nu, puis il déplace son index en direction d'une des falaises.

- Regardez, au sommet vous pouvez apercevoir d'énormes rochers prêts à nous écraser. Pour cela il suffit de marcher sur un de ses pièges ridicules, mais efficace. Les pirates sont vraiment des fourbes sans aucun honneur.


- Roar ! Tu penses qu'il nous attendait ?


- Aucune chance, personne n'est au courant de notre venue. Je suppose que non seulement les habitants de l'île sont pris en otage, ou c'est juste un moyen d'empêcher toutes personnes du monde extérieure d'intervenir, comme la marine ou des chasseurs de primes.


Elric se tourna vers ses hommes, ils étaient inquiets peu sûr d'eux. Il regarda Shadrack, il avait eu une idée pour une fois. Mais les idées d'Elric, n'était pas si bonne que cela en général, je dirais même que cela a tendance a empiré la situation. Notre cher Elric pointa du doigt la falaise de droite et celle de gauche, puis il disait " J'ai un plan, écoutez-moi attentivement." Elric expliqua son plan à ses hommes et Shadrack, il ordonna à ses hommes d'escalader en deux groupes les falaises. Les soldats montaient à chaque falaise, Shadrack et Elric attendaient sagement que leur plan fonctionne. Les soldats étaient tous prêts à exécuter les ordres, Elric fit un signe de main.

- Bien !


Tous les soldats poussaient les rochers de toutes leurs forces, ils tombaient au milieu du chemin dans un fracas terrible. Les pirates au village entendirent le bruit de l'éboulement, les pirates fonçaient à toute vitesse pour voir quel genre d'andouille avait bien pu tomber dans le piège. Elric et ses hommes étaient cachés dans les buissons en haut de la falaise, quelques pirates étaient déjà arrivés sur les lieux. Elric caché dans les buissons avec ses troupes, venait d'identifier leur cible.


-Qui êtes-vous donc ?


Elric et ses hommes étaient dans les buissons, Shadrack avait un revolver dans sa main. Il était prêt à s'en servir en cas de danger, les soldats étaient prêts à attaquer. Elric sorti rapidement du buisson, il fixa avec rage son potentiel adversaire. Tous les soldats se mirent autour de l'étranger, ils l'avaient encerclé. Shadrack quant à lui était discrètement parti vers les bandits, laissant Elric s'occuper de cela. Notre catcheur pointa du doigt Aggaddon et pris une pose viril, ses soldats applaudissaient la posture.

- Roar ! Qui est-tu ! Moi, je suis Elric ! Futur champion de la catégorie catch du monde entier !


Un soldat pris la parole, Elric le regarda avec un air méchant.

- Nous sommes du Cipher Po...


Elric s'approcha du soldat, sa carrure cachait le soleil. Le soldat était terrifié, Elric le saisit par les épaules et le souleva dans les airs.

- C'est moi ! Le chef ici, je ne t'ai pas donné l'autorisation de répondre ! Roar !


Le soldat apeuré supplia Elric de lui pardonner, l'aspirant le laissa tomber à terre. Puis il se retourna et fixa de nouveau Aggaddon, Elric s'avança devant lui et lui tendis la main.

-Roar ! Je suis Elric, membre du Cipher Pol. Nous avions reçu une mission, délivrés les civils de ses pirates. Etes-vous un pirate, si c'est le cas je me dois de vous mettre une correction.


Pendant ce temps Shadrack qui était déjà parvenu à grimper la falaise, il avait neutralisée les pirates. Il regarda leurs vêtements, dessus il y avait le symbole des Pinks pirate. Un équipage minable sans envergure, mais certaines rumeurs disaient que leur capitaine avait des pouvoirs mystérieux.



-Je suis le seigneur Aggaddon Séraphin Hyppolyte Apollinaire Médixès. Je cherche également ces bandits pour les éliminer. Si vous voulez bien m’excuser.


Elric regarda attentivement Aggaddon qui sauta à travers les soldats armés, notre champion demanda à ses troupes de ne pas le poursuivre. Apparemment Elric comprit qu'ils avaient le même objectif, notre Tigre regarda Aggaddon faire ses acrobaties. Du côté de Shadrack c'était différent, lui il eut déjà le temps de s'infiltrer dans le village. C'était un village de fermier pas de quoi s'attardait dessus, un village de paysans quoi. Shadrack se trouva dans le village incognito, les passants le regardaient avec méfiance. Certain avait même peur, ils tremblaient à la simple vue de Shadrack. Notre homme en armure, était certain que la bande de mauviette de tout à l'heure n'était pas seul. Leur capitaine ne devait pas être loin, suffit de trouver une taverne ou un truc dans le genre.

Mais revenons à Elric, sur la plage lui et ses hommes étaient prêts à grimper les falaises. Notre champion agrippa fermement la roche au point de la creuser, il grimpa ainsi jusqu'au sommet. Les soldats avaient du mal, la plupart qui étaient arrivés au sommet étaient épuisés. Notre Tigre parti sans les retardataires, avec lui cinq hommes armée et en costume noir. Les minables pirates qui avaient affronté Shadrack furent exécutés par la suite, par les soldats retardataires. Elric arriva en ville, les gens le regardaient avec stupeur, notre Elric attrapa par le T-shirt un passant et lui demanda " Roar ! Où se trouve les pirates !" L'homme effrayé montrait avec son doigt une taverne, Elric lâcha l'homme et se mit à hurler à pleine voix.

- Roar ! Bande de mauviette ! Je vous prends maintenant ici et tout de suite, vous allez prendre ce qu'il arrive à ceux qui ose défier le gouvernement !


Les hommes d'Elric furent derrière lui, ils sortaient leurs armes. Les pirates étaient bien dans le bar, ils sortaient tous en même temps. Leur capitaine était présent, il regarda Elric de la tête au pied.

- C'est quoi l'idée nous faire mourir de rire !


Tous les pirates se furent mis à rire, Shadrack était caché derrière un bâtiment. Il observait le déroulement des opérations, il sorti son arme et visa le capitaine des pirates.



Les pirates et les soldats du gouvernement s'affrontaient sans relâche, tandis qu'Elric fixait le capitaine Phink. Le capitaine faisait de même, aucun d'eux ne bougeaient. Les bruits de canon et de sabre retentissaient, Elric avança lentement vers Phink, il fit de même. Elric commença à accélérer le pas, Phink faisait de même. Shdrack caché derrière une maison, attendait le bon moment pour éliminer Phink. Elric rentrait en collision avec Phink d'un coup d'épaule, le choc était si violent des deux côtés . Que le sol s'était mit à trembler quelques secondes, Elric mit un coup de poing d'une puissance colossal dans le visage du capitaine pirate. Il recula le nez en sang, Elric continua de le bourré de coup à répétition. Il tomba à genoux le visage boursouflé et bleuté, certains pirates en voyant leur capitaine en mauvaise posture. Voulaient en finir rapidement avec Elric, ils lui tiraient dessus par-derrière. Mais Elric sauta si haut dans les airs que les balles touchaient leurs camarades. Shadrack comme bon Sniper qu'il était, avait dans sa ligne de mir le gros porc de pirate. Il visait parfaitement la gorge du capitaine, il arma le chien de son arme.

- Hein !?


Le corps de Phink changea radicalement, des oreilles de cochon lui poussaient ainsi qu'une truffe et des pattes. Une queue en tire-bouchon apparu au-dessus de ses fesses, Shadrack n'avait jamais vu un fruit du démon de toute sa vie. Il était impressionné, quant Elric il regarda l'homme-cochon.

- Groik ! Tu vas payer, pour m'avoir humilié ! Sous cette forme je suis invincible, sache que personne n'a jamais survécu à la fureu...


* Pan

- Arg !


Phink tomba raid sur le sol, une balle dans la tête l'avait calmé. Elric attrapa Phink et le regarda, il n'était pas mort. Sa résistance de Zoan l'avait permis de résister à la balle, mais étant inconscient, la mission était accomplit. Tous les pirates avaient pris la fuite, certains étaient morts et d'autre fuyait lâchement le village.



Elric prit l'homme-cochon dans ses bras, il le tint dans ses bras musclés. Les membres de son groupe levèrent les armes et hurlèrent de joie, les villageois sortaient rapidement de leur maison et de leur cachette. Ils furent étonnaient de voir l'équipage de Pink vaincu, l'enfer qui fut leur quotidien fut terminé. La joie de tous fut contagieuse, Elric regarda une ruelle sombre du coin de l'œil. Shadrack afficha un visage pâli, devant lui tous les pirates qui furent assez lâche pour prendre la fuite. Furent tous assassiné, l'aspirant regarda autour de lui. Il cherchait une raison à ce massacre, comment un civil lambda eut pu avoir les moyens et la force d'abattre une bande de pirates.

- C'est impossible, seul moi et Elric avions la force et les compétences de vaincre ses hommes. Ce qui veut dire, que si ce n'est pas un civil qui a fait ça...


Au même moment, Elric arriva avec ses troupes et les villageois qui les acclamaient, notre champion tenait fermement l'homme-cochon sous son bras droit. Il tapa sur l'épaule de Shadrack qui fut dans ses pensées, il se retourna et constata qu'Elric avait rempli la mission.

- Roar ! Alors, tu ne les as pas ratés. Mais tu étais obligé de tous les tués, dans notre rapport il faudra oublier ce passage, n'est-ce pas les gars !


Tous les soldats hurlèrent.

- Bien Aspirant !


Elric et ses hommes contactèrent le capitaine du bateau, ils les avaient emmenés jusqu'ici. La moindre des choses fut de les ramener, Shadrack avait déjà contacté un navire de la marine, pour déposer le gros cochon et ainsi prévenir la marine que l'île fut nettoyer. Nos amis plantèrent plusieurs panneaux, inscrit dessus " Île sous la protection du gouvernement mondial." Le bateau accosta très vite, les hommes montèrent dedans fier d'avoir accompli leur mission. Le navire de la marine arriva quelques minutes plus tard, les hommes prirent le pirate avec eux et félicitèrent le CP 5 pour leur exploit. Le bateau parti pour la base la plus proche, nos amis prirent aussi la mer en attendant leur deuxième mission. Le mystérieux Aggaddon, avait disparu sans laissez de trace.

Quelques temps plus tard :


- Aspirant Shadrack ! Notre navire vient d'arriver au port, devons-nous réveiller l'aspirant Elric ?


Shadrack était sur là tète de proue du navire, il scruta l'horizon et l'emplacement du soleil. Il regarda son cadran solaire, il était quatorze heures de l'après-midi. Elric la grosse enclume dormait encore, le navire du Cipher Pol Number 5 avait besoin de ravitaillement. Depuis une semaine les vivres commençaient à manquer, Shadrack ordonna a tous les hommes de venir avec lui en ville.

- Mais aspirant, si le navire subissait une attaque durant notre absence ?


Shadrack enfila son casque, il regarda le soldat apeuré. Shadrack se mit à rire.

- Hahaha ! Ne t'inquiète pas, n'oublie pas qu'un tigre féroce dort sur ce navire.


Les troupes suivaient Shadrack en direction de la ville la plus proche, ils marchaient quelque temps. Les environs de l'île étaient couverts d'une forêt danse, un chemin tracé par des humains, conduisaient nos amis à leur destination. Ils entraient dans la ville, plutôt un village de pêcheur. Ils furent bien accueillis par les villageois, le chef du village offrit même une tasse de thé a nos amis. Mais juste le temps de se reposer, nos amis repartent de suite. Il fallait une journée de marche pour traverser l'île et arrivé a la capitale du royaume, en tout trois villages en plus de celui qu'ils avaient dû traverser les attendaient.

- Allons-y les gars, tout le monde est prêt !?


- Non mon aspirant ! Jeff urine avec Peter et John.


Shadrack mit sa main sur le visage et souffla un grand coup.

- Qu'ils se dépêchent, on n'a pas toute la journée devant nous.


Après les effectifs au complet, nos amis repartaient pour le deuxième village. Sur la route qui était similaire à la première, ils croisaient un ours brun colossal. Il fonça droit sur eux, les militaires sortaient leur pistolet et visaient l'ours qui approchait à grande vitesse. Shadrack ordonna à ses troupes de se mettre en formation, certaines étaient sur les genoux et d'autre à côté de Shadrack prêt a fusilier l'ours. La bave à la bouche, il sauta en direction de nos amis, Shadrack avait la main en l'air. L'ours retomba sur ses pattes, en faisant trembler le sol. Il n'était plus qu'à quelques centimètres des soldats, ils attendaient la permission de faire feu. L'ours reprit sa course, Shadrack abaissa sa main.

- Feu !


Les militaires tirent des salves de balles sur l'ours brun, il tomba après quelques pas devant Shadrack. Il était mort, Shadrack et ses hommes devaient se dépêcher de traverser ce chemin. La route reprise nos compagnons fiers de leur exploit, chatonnait tous en cœur. Le deuxième village était déjà visible, nos soldats et notre Shadrack arrivaient au deuxième village, un village de marchand. Nos amis furent accueillis hostilement, les villageois avaient pris nos amis pour des bandits. Malgré toutes les paroles de Shadrack pour nier leur appartenance au groupe des bandits, rien n'y fait. Ils furent chassés du village par la force, enfin ils avaient pris la fuite pour éviter d'avoir recours à la force contre des civils qui eux ne se privent pas de ce privilège. Fatiguer par tant d'épreuves, les braves du CP 5 passèrent la nuit dans la forêt humide et sombre. À leur réveil, de bons matins, ils partirent le cœur en joie.

En espérant que les vivres qu'ils leur restaient ne s'épuisant pas avant le troisième village, Shadrack et ses hommes marchaient longtemps sur un chemin couvert de caillasse. Certains hommes avaient mal aux pieds au point d'enlever leurs chaussures, ils demandèrent une petite pause. Shadrack refusa la pause et reprirent la route, ils devaient atteindre la capitale de l'île avant la soirée et aussi acheter de quoi pouvoir manger pendant un mois. Donc le chemin qui conduisant aux troisièmes villages étaient sans embûche, mais d'une longueur à faire renoncer n'importe homme sans volonté. Une chaleur intense tapée ce jour-là sur l'île, certains soldats avaient mis leur T-shirt en boule autour de leur tête. Shadrack dans son armure cuisait à petit feu, il restait digne et continua d'avancer. Après l'effort le réconfort, le troisième village était devant nos soldats et notre cuirassé épuisé. À peine avoir mis le pied dans le village Shadrack tomba d'épuisement, ses soldats l'avaient retenu avant qu'il ne touche le sol. Les habitants du village regardèrent nos amis qui suppliaient de l'aide, certains tournèrent la tête et d'autre fermèrent les yeux. "Mais c'est le problème avec ce village, avec tous ses villages !" Se demandèrent les soldats avec des larmes aux yeux et les poings serrés.

- Notre ami ne va pas bien ! Aidez-le ! Je vous en supplie, a genou s'il le faut !


Mais le discourt d'un soldat, ne changeait rien aux intentions des habitants. Ils faisaient comme si de rien n'était, ils reprisaient leur activité. Un soldat énervé et épuisé prit en otage une enfant, il demanda de l'aide en échange de la vie de la petite. Mais rien, même pas un sentiment de peur de la part de la petite fillette de dix ans. Elle regarda le soldat droit dans les yeux, elle était prête, non elle avait accepté la mort sans-souci. Shadrack ouvrit les yeux, il se releva, le soleil éblouissait son armure. Il demande aux habitants du village un peu de nourriture et d'eau, ils se mirent tous à genou devant les villageois. Leur visage était de marbre, mais une fillette en jupe et en claquette apporta de l'eau dans une bouteille et la posa devant Shadrack. Il remercia la petite, puis lui et ses hommes qui faisaient partie quand même du gouvernement. Mais ils étaient ici incognitos, ce royaume appartient à la révolution. Si on apprenait que des membres du gouvernement étaient sur l'île, la chasse à l'homme serait déclaré. Shadrack partit avec ses soldats assoiffé, les villageois étaient hostiles avec les étrangers. Mais il fallait les comprendre, les attaques de pirates et de bandits étaient incessante, avant l'arrivée de la révolution. Nos amis prirent une pause à quelques mètres du village sur des rochers, certain assoiffé léchaient les rochers pour le calcium. D'autre sucer carrément des feuilles d'arbres, pour leur humidité encore présente. Shadrack prit une gorgée de la bouteille de la petite fille, une bouteille d'un litre. Il lança le reste à ses hommes en leur disant.

- Ceci est notre dernière bouteille d'eau, ne fait pas n'importe quoi avec.


Un soldat prit la parole en ce levant, devant ses camarades assis.

- Si monsieur Elric serait venu nous ne mourrions surement pas de soif ni de faim, nous aurions dû demander au village des pécheurs de quoi vivre.


Shadrack tomba sur les fesses et ferma les yeux, les soldats firent de même. La fatigue emporta plusieurs hommes dans le sommeil du juste, d'autre devaient faire la vigie au cas où une attaque par surprise arriverait. La nuit n'était même pas tombé, il était d'après le cadran solaire de Shadrack, onze heures du matin. Dans les buissons, se cachaient des bandits sans foi ni loi, prêt a égorgé nos amis. Shadrack ouvrit les yeux après dix minutes de sieste, il donna des coups de pied aux autres pour qu'il se réveille. Ils reprirent la route pour la dernière fois, ils buvaient de l'eau chacun leur tour. La bouteille était presque vide, sur le chemin dans les buissons. Sorti une dizaine de bandits et des hors la loi, ils vivaient dans la forêt à cause de la révolution. Des bandits de grand chemin, contre des hommes du gouvernement. Shadrack demanda à ses hommes de se battre dos a dos, les bandits entouraient notre groupe. Dix soldats dos à dos, les bandits ses amateurs sautèrent sans réfléchir sur les soldats, sabre à la main. Shadrack sorti son revolver et tira une balle dans la tête d'un bandit, les bandits fut étonné de la cruauté et du sang-froid de l'homme. Leur tour arrivèrent, ils furent fusiliers de tout coter par les soldats. Aucun survivant, Shadrack fouillait avec ses hommes les bandits. Sur eux ils trouvaient des gourdes remplit d'eau fraîche, ils buvaient à cœur joie.

- Messieurs ! Je vous annonce officiellement que le dernier village se trouve derrière cette pente.


Les soldats marchèrent les uns derrières les autres, Shadrack menant les troupes vers la victoire. Ils traversèrent la pente, pour arriver devant le dernier petit village. Méfiants depuis le temps, les soldats avaient les armes à la main. Shadrack fut prêt à intervenir en cas de danger, ils étaient en plein milieu du village. Mais personne n'était au village, au début les soldats frappèrent aux portes de chaque maison. Mais rien mise à part une odeur immonde qui régnait dans l'air, notre groupe du CP 5 prirent une dernière pause avant de rejoindre Luvneel la capitale de l'île. La nuit tombait rapidement, mais il fallait voyager de nuit pour arriver à temps a Luvneel. Ils quittèrent le village, mais ils n'avaient jamais su, que les habitants avaient été brûlés vif par les bandits de l'île. La route cette fois-ci était des plus simples, un chemin tracé avec de la terre plate dessus sur les côtés pas de forêt, mais des plaines magnifiques. Nos soldats et notre aspirant arrivèrent finalement aux portes du royaume de Luvnell, ils tapèrent à la porte. Un garde ouvrit une petite porte et demanda les raisons de leur venus à Luvneel, Shadrack pris la parole.


- Non sommes venus pour chercher de quoi nous nourrir et étanché notre soif, ouvrez nous s'il vous plaît. La route a été longue et dure, mes hommes et moi-même nous sommes vos invités.


Le garde demanda à Shadrack par quel chemin sont-ils passaient.

- Mais vous êtes passé par où ? Pour avoir autant marché, ne me dîtes pas que vous aviez traversé les petits patelins ?


- C'était la seule route praticable, surtout la plus proche de notre position.


Le garde sorti une carte de l'île, il demanda à Shadrack de pointer l'endroit où ils ont amarré leur navire. Shadrack pointa du doigt le sud de l'île, le garde compris alors tout le chemin qu'ils avaient fait depuis la plage au sud jusqu'à la capitale. Ils les laissaient rentrés avec un grand sourire, Shadrack et ses hommes tenaient à peine sur leurs jambes. La porte de la capitale du royaume de Luvneel s'ouvrit des deux côtés , ils entrèrent dans la ville épuisés par ce voyage. Le garde demanda à ses hommes de les conduire à l'hôtel le plus proche, ils passaient deux jours à dormir. Mais une question doit vous brûler les lèvres, Elric il devient quoi dans cette histoire ? Cela fait tout de même quatre jours qu'ils sont partis de la plage, ne vous inquiété pas le chapitre d'Elric arrivera bientôt.



Mais revenons à notre Shadrack, qui après deux jours de repos. Repris du poil de la bête, avec ses soldats ils achetèrent plusieurs provisions et boisson pour tenir au moins deux mois en mer. En plus de cela, Shadrack dut retrouver un informateur dans la ville de Luvneel, il trouva après quelques heures de recherche son informateur dans un bistro. Shadrack posa ses fesses sur un tabouret à côté de son indic, l'homme reconnu l'aspirant et lui glissa discrètement une enveloppe dans un compartiment de son armure. Il finissait sa bière et paya avant de partir il disait dans l'oreille discrètement de Shadrack, " Dans cette enveloppe, il y a tous les noms des renégats de la marine et du gouvernement, qui est passé dans le camp des révolutionnaires." Puis il partit lentement, Shadrack n'avait pas pu poser ses questions à l'homme. Leur travail était accompli, ils avaient les vivres et la lettre. Ils pouvaient repartir dans un avenir proche, dans la rue marcha Shadrack fier de lui et heureux d'être dans une ville telle que Luvneel encore en monarchie. Il voulait profiter d'être en repos pour prendre du bon temps, Shadrack entra dans une boutique puis il acheta un Den Den Muchi All Seas, il repartit heureux de son achat.

Pendant ce temps sur la plage du sud :


- Roar !


Elric vint à peine de se réveiller, il avait dormi quatre jours. Il sortit de sa cabine, le capitaine le regarda avec des yeux stupéfait. Il lui disait " Mais vous avez dormi quatre jours ! Vos camarades sont déjà partis pour la ville de Luveneel !" Elric ouvrit la bouche et mit sa main devant et bailla, il regardait les alentours de l'île. Au loin des ombres approchèrent, elles prennent forme humaine. Pas moins de vingt bandits et quelques criminels descendit vers le navire, avec ambition de prendre le navire. Le capitaine sorti un bazooka devant Elric, ce dernier le regarda.

- Bande de fumier ! Vous voulez mon navire hein ! Prenez déjà ça !


Il tira en rafale trois coups de Bazooka, trois roquettes explosèrent sur le chemin des bandits. Certains étaient morts et blessé, mais la moitié était encore debout. Le capitaine a bout de souffle ce tenai la poitrine, il en avait trop fait. Elric sauta du navire, il atterrit sur le sable. Devant lui pas moins de quinze bandits et criminelles armées jusqu'aux dents, ils fonçaient sur le navire. Elric hurla ce qui déstabilisa quelques hommes, il courut avec assurance l'épaule en avant. Il rentrait dans la foule de bandits, certains volaient au contact du tigre. Les bandits avaient beau essayer toutes les techniques possibles pour tuer Elric, mais rien ne fut efficace. Elric massacra des dizaines de bandits à mains nues, les derniers n'étaient plus que cinq. Ils tiraient sur Elric, mais notre champion se protégea avec les corps des bandits inconscient. Les temps qu'il recharge leurs armes, Elric utilisa une de ses techniques favorites. Il saute dans les airs droits sur les derniers bandits, ils commencèrent à courir vers le bateau.

- Patte du fauve ! Roar !


- Arg !!!!!!!


Les corps des cinq furent déchiquetés, tailladés de partout. Les mains d'Elric couverts de sang. Le capitaine soulageait demanda à Elric de rester un peu en bas pour être certain qu'ils sont inoffensifs. Shadrack appela Elric avec son Escargophone, il lui disait " Alors, boss t'es réveillé, nous avons fini notre travail..." Le capitaine répondit à la place d'Elric " Euh non, Elric s'est occupé de quelques gêneurs, mais tien je te le passe." Le capitaine lança l'Escargophone à Elric, il répondit.

- Roar ! Au rapport Aspirant Shadrack !


- Ne hurle pas comme ça, je suis incognito. Bon tout ça pour dire que je ramène une lettre est un nouveau Den Den Mushi, le nôtre semble en mauvais état. Nous serons de retour dans environ deux jours, bons à plus il se fait tard.


- Roar ! Ok, fait pas de bêtise !


Deux jours plus tard, le groupe qui avait pris un autre chemin pour revenir jusqu'au navire. Arrivaient avec des sacs énormes sur leur dos, ils reprirent la mer par la suite.



DERRIÈRE L'ECRAN

~ PseudoElric
~ Double-Compte ? Non
~ Âge20 ans
~ Comment avez-vous connu le Forum ?Par un ami, étant aussi déjà sur renaissance
~ Votre Avis ?8/10
Merci de ne pas réutiliser ces codes en dehors du Forum One Piece : Rebirth ©️Fawadja
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Carte d'Identification
Berrys: 274 500
Niveau: 16/70
Experience: 28/650
Dim 25 Fév - 20:11
Messages : 25
Localisation : East Blue
Métier / Grade : Charpentier
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche terminée
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Carte d'Identification
Berrys: 409.000
Niveau: 15/70
Experience: 0/650
Dim 25 Fév - 21:37
Messages : 32
Voir le profil de l'utilisateur
Notation Présentation




Français 10/20 :
Ce sera certainement le gros problème de ta présentation, en soit elle est intéressante, mais il y a beaucoup de fautes qui sont dû à un manque de relecture. Je te conseille de te relire au moins 2 fois et d'utiliser un correcteur tel que Scribens pour corriger ce défaut !
Qualité 30/40 :
Ta fiche est d'une bonne qualité, je me suis direct plonger dans ton histoire et on comprend bien tes choix. Ton caractère ainsi que ton physique ont bien été présentés, rien d'autre à dire !
Quantité 9/15 :
La quantité est au rendez-vous, ce n'est pas un grand pavé, mais c'est quand même le minimum !
Originalité 15/15 :
Je t'avoue que c'est la première fois que j'entends parler d'un catcheur dans une présentation. Je n'avais jamais vu cela de toutes mes années de rpgistes et ça fait plaisir de voir des personnes comme toi faire preuve d'originalité comme ceci.
Cohérence avec le contexte 10/10 :
C'est cohérent, rien à dire.
Total 74/100

Votre niveau = ((74)/20)*3
 = Niveau 11/15

Bonus d'évènement : +3Niv
Bonus de Fusion : +2Niv

Niveau final : 16/20

Félicitations à toi, je t'invite désormais à faire ta fiche technique et bon rp à toi !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Recensement Universel :: Présentations Validées-